Aujourd’hui, nous vous présentons une nouvelle couleur pour le Sonos Move: Lunar White. Cette teinte est le fruit de plusieurs mois de recherche, de formulations et de tests. Elle incarne également un principe clé de l’expérience Sonos, puisque tous nos produits fonctionnent ensemble au sein d’un système technique, mais aussi esthétique. Cette mission a été confiée à Kitty Suidman, Design Director en charge des couleurs, matières et finitions chez Sonos, et à son équipe d’experts. Ils avaient pour mission de trouver une teinte plus claire pour permettre au Sonos Move d’évoluer facilement entre l’intérieur et l’extérieur tout en restant en parfaite harmonie avec le reste du système Sonos. Découvrez comment son parcours international et sa passion immodérée pour les couleurs l’ont amenée à devenir une experte des teintes et de leurs nuances.

Choisir la couleur de nos enceintes n’a rien d’anecdotique. Kitty Suidman a donc abordé cette mission en associant à parts égales son inspiration et son expertise technique. Née aux Pays-Bas, Kitty Suidman a passé 20 ans en Asie avant de retrouver sa terre natale pour y suivre une formation de design industriel. C’est au cours de ses études qu’elle a réalisé que ses centres d’intérêt se portaient davantage sur les couleurs et les matières que sur le design industriel. Après avoir pris le risque de changer de voie, elle a obtenu son diplôme avec un solide portefeuille de projets et a pu se construire une carrière riche et variée, jalonnée de collaborations avec Philips Design, Motorola et T-Mobile. Présente au sein des équipes Sonos depuis sept ans, elle a eu l’opportunité de développer une approche rigoureuse et réfléchie des couleurs, bâtie sur une solide expertise technique qui s’étend jusqu’aux processus chimiques et de fabrication. Sa description tout en nuances de la manière dont son équipe est arrivée à produire la nouvelle couleur du Sonos Move montre à quel point les couleurs personnalisées de Sonos permettent à nos enceintes de s’intégrer facilement dans chaque maison, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Kitty Suidman photo

Comment décririez-vous la démarche de Sonos dans l’élaboration des couleurs des produits?

Notre approche commence avant tout par le design. Et le design, c’est trouver des solutions aux problèmes posés. Prenons l’exemple du Sonos Move. Pour notre premier produit nomade, le problème consistait à trouver une couleur qui permette au Sonos Move de s’intégrer dans des environnements très différents. Mais, plus généralement, il était important de proposer une teinte à la fois intemporelle et polyvalente, une couleur qui dure dans le temps. Nous fabriquons des produits qui résistent au temps, donc la couleur doit faire partie de cette équation.

Comment le traitement des couleurs a-t-il évolué chez Sonos?

Lorsque je suis arrivée, nos produits étaient recouverts d’une finition métallisée. Par exemple, les deux versions noire et blanche du Play:1 ont une grille argentée. À partir de la deuxième génération de Play:5, nous avons mis en place une esthétique simple et épurée en appliquant une seule couleur au produit. Nous voulons créer des enceintes qui ressemblent moins à de la technologie qu’à des objets simples et beaux.

Comment la couleur à utiliser est-elle choisie?

C’est une décision stratégique très simple. Notre objectif consiste à trouver des couleurs qui se fondent dans leur environnement. Le blanc est une couleur classique dans la maison. Le noir est une couleur de référence dans l’audio. Notre vision nous a amenés à créer un langage chromatique simplifié en accord avec le mode de vie des utilisateurs.

Alors, si je place un Sonos One et une Sonos Beam blancs l’un à côté de l’autre, seront-ils exactement de la même couleur?

Non, et c’est là que mon rôle devient intéressant. La majorité des enceintes Sonos ont été conçues en noir et en blanc, que nous appelons respectivement Sonos Black et Sonos White. Le Sonos One, par exemple, est disponible en Noir et en Blanc. Mais il arrive que nous ayons à nous écarter de ces deux couleurs. La première fois que nous l’avons fait, c’était pour la Sonos Beam. Avec la Sonos Beam, nous avons dû travailler sur une grille en tissu. Comme le tissu blanc ne donnait pas une impression de grande qualité, nous avons choisi un tissu gris clair. Cependant, l’une des principales idées que nous nous faisons du design est que chaque produit doit avoir une apparence monolithique; quel que soit le matériau utilisé, le produit fini doit former un tout cohérent et esthétique. Pour utiliser le tissu gris clair, nous avons dû modifier légèrement le blanc utilisé sur le reste de la Sonos Beam pour réduire le contraste avec le tissu. Nous avons baptisé cette variation Cloud White. Lorsque nous avons développé le Cloud White, nous nous sommes assurés qu’il ne s’agissait pas d’un blanc différent du reste de nos produits. Lorsque vous observez toutes nos enceintes de couleur claire, vous ne devez pas voir de différence. Si nous devons modifier légèrement une couleur, l’ensemble du portefeuille de produits doit rester cohérent.

Mais le Sonos Move n’a pas de grille en tissu, alors pourquoi ne pas utiliser le Sonos White?

On aurait pu. Lorsque nous l’avons testé en Sonos White à l’extérieur, cela nous semblait viable. Mais le Sonos White a été conçu spécifiquement pour l’intérieur de la maison. C’est une teinte plus chaude qui rappelle l’intérieur, et qui contraste avec les teintes de blanc plus froides et bleutées que l’on retrouve sur de nombreux appareils électroménagers. Si l’on utilise cette même teinte en extérieur, elle semble plus dure et artificielle. Le blanc vif n’est pas une « couleur naturelle ». Il ne semblait donc pas logique de l’utiliser pour l’extérieur. Il se démarque trop. Et c’est ainsi que nous sommes arrivés au Lunar White. Le Sonos Move ayant été conçu pour l’intérieur et l’extérieur, nous avions besoin d’une couleur capable de passer d’un environnement à l’autre, de trouver sa place dans la maison comme dans un espace extérieur. La couleur doit se marier avec son environnement.

Avez-vous adopté la même approche pour la version noire du Sonos Move?

Oui. La teinte sombre du Sonos Move est différente du Sonos Black. Il s’agit en fait du Shadow Black. C’est une couleur personnalisée que nous avons créée pour les mêmes raisons que le Lunar White.

Qu’est-ce qui a été plus difficile dans le développement du Lunar White?

Il faut que la couleur puisse se transposer sur différents matériaux et surfaces, qu’il s’agisse de plastique, de peinture, de silicone ou de métal anodisé. Pour le Sonos Move, 20 pièces différentes devaient être assorties. Tous nos développements de couleurs sont réalisés en collaboration avec nos fournisseurs. Nous créons donc des formules qui s’appliquent à la production. La chimie fait partie de notre travail! Nous passons également beaucoup de temps à ajuster la manière dont la couleur apparaît sur les divers matériaux afin de respecter le design monolithique de nos produits. Par exemple, lorsque nous avons appliqué le Lunar White sur le Sonos Move, le câble d’alimentation semblait plus rose que le reste de l’enceinte. Nous avons donc dû ajuster la formule pour préserver l’harmonie de l’ensemble. Nous avons aussi soumis l’ensemble de nos formules à des tests de vérification du matériel, afin de garantir que la couleur réponde à nos critères en termes de résistance aux rayures, de résistance chimique et d’exposition aux UV.

color samples lineup

Il semble donc que les mentions « matières » et « finitions » de l’intitulé de votre poste soient aussi importantes que la « couleur »?

Absolument. L’essentiel du travail de mon équipe en matière de développement de matériaux est réalisé en collaboration avec l’équipe d’ingénierie mécanique. Nous collaborons de manière étroite pour être certains d’utiliser des matériaux qui nous permettent d’offrir au produit la bonne couleur et la bonne finition. Et quand je dis « finition », je parle de la texture et du niveau de brillance, à savoir si le produit sera plutôt mat ou plutôt brillant. Avec la Sonos Arc, la difficulté majeure a été la grille incurvée. Nous avons dû réduire le niveau de brillance de ce produit parce l’arrondi de la grille rendait la finition trop brillante. Nos produits ont en général un niveau de brillance situé entre 7 et 15. Pour la version noire de la Sonos Arc, le niveau de brillance est de 4.

Parlez-moi un peu de votre équipe.

Mon équipe se compose de quatre personnes qui occupent deux types de fonctions. La moitié de l’équipe se trouve à Santa Barbara, en Californie, et se consacre à la stratégie. Elle collabore avec notre équipe de design industriel pour identifier le CMF (couleur, matériau, finition) de chaque produit, mais aussi la manière dont celui-ci s’intègre à l’ensemble du portefeuille de produits. Elle travaille de manière transversale avec de nombreuses équipes techniques au-delà du champ du design, notamment dans les domaines de l’ingénierie mécanique, l’usinage et l’acoustique. L’autre moitié de l’équipe est en Chine. Il s’agit de spécialistes en développement CMF qui évoluent sur site en collaboration avec les fournisseurs, afin de superviser le développement des formules des couleurs. Ils contrôlent également le CMF d’un produit, du prototype jusqu’au produit fini.

Quelles sont les qualifications requises pour rejoindre votre équipe? Se faire des amis

Il n’existe pas d’université de CMF. Plus sérieusement, l’essentiel est avant tout de nourrir une passion pour les couleurs, les matériaux et les finitions. Je ne recrute jamais deux fois de suite le même type de candidat ou de compétence. La plupart des membres de mon équipe ont travaillé dans d’autres domaines avant de s’intéresser au CMF. Dans l’équipe, nous avons un ingénieur en chimie des matériaux, un infographiste, un designer industriel et un ingénieur. Je recherche des compétences très diverses, qui apportent des perspectives différentes et permettent d’élargir le débat au sein de l’équipe. Ce qui nous lie avant tout, c’est le sens du détail en matière d’acuité des couleurs.

Quel est le plus grand défi que vous rencontrez dans vos fonctions?

La couleur est un sujet particulièrement subjectif. Le défi est donc de pouvoir éliminer la subjectivité dans un domaine où il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Pour y parvenir, on peut notamment utiliser les prévisions de tendances. Il convient de prédire quelles couleurs seront aimées dans le futur et d’où vient l’engouement pour ces couleurs. Pour autant, il ne s’agit pas de copier les tendances et de les appliquer aveuglément aux produits. Il faut les analyser via le prisme de la marque. Et déterminer comment ces tendances de couleurs s’appliquent à vos produits. Une autre méthode consiste à réfléchir à l’histoire que véhiculent vos couleurs. Il est important de développer les couleurs en pensant au lancement du produit et à l’histoire qu’il raconte.

Quand avez-vous pris conscience de votre passion pour les couleurs et les matières?

J’ai découvert cette passion au cours de mes études universitaires. L’école où j’étudiais était très focalisée sur le design industriel, mais pendant mes études, j’ai découvert que les couleurs, les matériaux et les finitions m’intéressaient davantage. J’ai étudié auprès d’une dame qui s’appelle Lidewij Edelkoort, qui s’est fait connaître grâce à ses prévisions de tendances et à sa vision du futur. Elle m’a servie de mentor et j’ai finalement obtenu mon diplôme sous sa direction. Lors de ma dernière année, je devais créer un projet pour mon diplôme et c’est à ce moment que j’ai fait quelque chose de très différent des autres étudiants, en concevant des matériaux et couleurs destinés à des stores de fenêtres. Plutôt que de me consacrer à un projet de design industriel au sens strict, j’ai opté pour une idée qui m’intéressait et me passionnait davantage.

Comment votre parcours international a-t-il influencé votre travail des couleurs?

À l’âge de cinq ans, ma famille a quitté les Pays-Bas pour s’installer au Japon. J’ai donc passé environ 20 ans de ma vie en Asie. Le design a une grande importance dans la culture japonaise. Le Japon est très réputé pour son design, notamment le graphisme et le design textile. C’est une culture très attentive aux détails dès la fabrication. Je crois donc que le fait d’avoir grandi et d’avoir été confrontée à cette culture, qui se distingue par son sens du détail et sa tradition du design, a largement contribué à mon goût et ma fascination pour les couleurs et les matières.

Le résultat du travail de Kitty Suidman et de son équipe, l’enceinte Sonos Move Lunar White, est désormais disponible sur sonos.com. Grâce à sa couleur neutre, qui se fond dans les espaces extérieurs, elle s’intègre naturellement dans son nouvel, environnement, tout en restant en harmonie avec n’importe quel système Sonos d’enceintes d’intérieur. Kitty Suidman travaille d’ores et déjà sur un nouveau projet qui définira la couleur d’un nouveau produit Sonos. « La couleur joue un rôle central dans ma vie. C’est un véritable élément de ma personnalité », assure Kitty Suidman. « La couleur me rend heureuse. »

Lunar White Sonos Move

Ce message est également disponible en : Australia Canada (English) Canada (Français) Danmark Deutschland España Italia Nederland Norge Sverige United Kingdom United States