Jason Koenig a réalisé de nombreux clips musicaux, notamment pour Ed Sheeran et ses amis Macklemore et Ryan Lewis, pour lesquels il a été nominé aux Grammy Awards et a reçu plusieurs MTV Video Music Awards. Koenig habite une maison pittoresque de style Craftsman dans sa ville natale de Seattle avec sa femme Jenny et leur chat Oliver.

Vous avez été photographe professionnel pendant dix ans avant de commencer à travailler dans la vidéo. Quand avez-vous utilisé un appareil photo pour la première fois ?
Au lycée, j’avais beaucoup de mal avec la théorie de la photographie : les ouvertures, les vitesses d’obturation et comment tout cela interagit ensemble. Mais après m’être blessé au bras en dernière année alors que j’étais lanceur au baseball, j’ai commencé à photographier mes amis pendant qu’ils faisaient du sport. C’est à ce moment-là que le déclic s’est produit. J’étais plutôt doué pour ça.

Comment avez-vous alors évolué vers le clip musical ?
La meilleure amie de ma femme m’a demandé de devenir ami avec son petit frère, un mec du nom de Ryan Lewis, qui a par la suite travaillé avec Macklemore. Je voulais me faire bien voir de ma petite amie de l’époque, qui est aujourd’hui ma femme. Ryan voulait photographier tous les artistes hip hop indés de Seattle, alors je l’ai aidé à obtenir une licence commerciale et à entrer en contact avec les artistes. Puis il m’a dit « Tu sais, je suis en train de monter un groupe. Tu pourrais faire une séance photo pour notre pochette d’album ? » Après avoir cartonné avec Macklemore sur la scène locale, ils ont voulu mettre un peu plus la main à la pâte pour leurs vidéos. Ils m’ont donc demandé de les aider. Les premiers clips ont été réalisés avec très peu de moyens mais ils ont vraiment très bien fonctionné au niveau indé. Les titres associés sont devenus leurs premiers succès.

Comment le fait de travailler dans la musique influence-t-il votre manière d’écouter de la musique chez vous ?
Un des aspects étranges de ma vie de réalisateur de clips musicaux est que je dois m’immerger dans une chanson et l’écouter en boucle pendant des jours, quoi que je fasse. Avec Sonos, quand je suis assis dans le salon, je peux l’écouter. Quand je vais préparer à manger dans la cuisine, je peux l’écouter. Quand je prends une douche, je peux l’écouter. Pendant longtemps, je n’avais que le haut-parleur de mon téléphone ou bien j’écoutais sur mon ordinateur portable. Si vous écoutez sur des enceintes merdiques, vous passez à côté des détails.

Comment la musique elle-même vous inspire-t-elle ?
La musique est un moyen vraiment génial de libérer sa créativité. L’écoute d’une chanson va vous procurer des émotions qui seront l’inspiration pour l’ensemble du clip vidéo, mais vous devez être immergé dans le son. Un système son de qualité est essentiel pour vraiment saisir les éléments sur lesquels vous pouvez baser votre travail. Par exemple, cet été, nous avons réalisé une vidéo pour le titre « Marmalade » de Macklemore, un titre où on entend subtilement en arrière plan une chorale de garçons chanter le refrain. C’est à partir de ce détail que nous avons choisi de faire la vidéo avec des enfants pour interpréter Macklemore et Lil Yachty.

Qu’écoutez-vous quand vous ne travaillez pas ?
Etant un enfant de Seattle, je suis toujours fan des gros hits de la musique alternative des années 90. Il arrive souvent qu’une fois arrivé à l’étape du montage, on en ait vraiment marre d’écouter la même chanson. On choisit alors quelque chose de complètement différent à écouter pendant qu’on travaille. Cette année, ça a été Childish Gambino et Chance the Rapper. Parfois, l’ambiance que l’on recherche n’existe pas dans la chanson sur laquelle on travaille, mais on veut malgré tout que la vidéo aille dans cette direction-là. Si on veut rendre quelque chose plus vivant, on va écouter une musique fun pendant le montage, et ça aura son influence.

Est-ce que votre femme et vous avez différentes manières d’écouter de la musique chez vous ?
Elle a de bien meilleurs goûts musicaux que moi. C’est très agréable de pouvoir écouter des choses différentes dans différentes pièces (même si on se chamaille parfois sur l’application quand j’essaye d’écouter quelque chose et qu’elle reprend la main pour changer de musique). Aujourd’hui, à cause du décalage horaire, je me suis réveillé à quatre heures du matin. Je suis allé dans la salle de bain et tout à coup j’ai entendu « I Want It That Way » sur l’enceinte Sonos. C’était juste sa façon à elle de me faire payer de l’avoir réveillée.

Y’a-t-il une musique particulière qui vous aide à décrocher du travail ?
J’aime les podcasts et les livres audio. Lorsque nous avons installé notre home sound system à la maison, c’était ce que je préférais écouter sur Sonos. Je parcourais l’application et je me disais « Tiens, je peux écouter la radio ? Je peux suivre le match des Mariners ? » Et ça, c’est vraiment cool car je me retrouve souvent à faire du montage. Comme je dois trier des séquences vidéos ou écrire, je ne peux pas regarder la télévision, mais je peux la mettre en fond sonore avec Sonos. C’est un système vraiment bien pensé car quand vous passez votre temps à générer du contenu, vous finissez épuisé. Quand nous sommes à Seattle, tout ce qu’on aime c’est être à la maison avec notre chat. Nous avons chacun notre propre univers et la musique permet à toute la maison d’être en harmonie, et fait que nous nous sentons toujours proches.

Ce message est également disponible en: en en-gb en-au de it es da nl sv no