Célébrez la liberté de la musique en soutenant les musiciens censurés

À quoi ressemblerait le monde sans musique ?

Depuis une dizaine d’années, Freemuse, une importante organisation non gouvernementale basée au Danemark, pose cette question provocante aux amoureux de musique. La Journée de la liberté de la musique (3 mars) vise à sensibiliser le public à la censure et à célébrer les musiciens qui font preuve de courage en pratiquant leur art face à l’adversité.

En 2016, on dénombre 1 028 attaques contre des artistes à travers 78 pays. Les musiciens sont régulièrement harcelés, menacés, emprisonnés et tués. L’ère numérique tend à augmenter ces menaces de façon exponentielle. Aujourd’hui, une vidéo de hip-hop publiée sur YouTube peut vous conduire en prison. Freemuse est l’une des seules organisations à surveiller globalement de telles violations à l’encontre de la liberté artistique.

Cette année, Sonos s’est associé à Freemuse pour soutenir les célébrations autour de la Journée de la liberté de la musique dans 10 pays à travers le monde. Vous pouvez suivre ces évènements sur Facebook.

Nous aidons également à faire connaître les cas de censure à l’encontre de musiciens.

Photo Credit: Karim Merie for Index on Censorship

Ferhat Tunç est un musicien turc qui fait actuellement face à des accusations dans trois affaires distinctes concernant des publications partagées sur les réseaux sociaux. La Turquie a emprisonné, menacé ou même persécuté des centaines d’artistes depuis la répression qui a suivi une tentative de coup d’État en 2016. Ferhat est un musicien folk accompli récompensé d’un prix de l’Index on Censorship (une autre organisation soutenue par Sonos). Il a fait l’objet de plusieurs enquêtes gouvernementales en raison de sa musique et de ses opinions au cours de ses 30 ans de carrière, selon Freemuse. Vous pouvez agir en soutenant Ferhat ici.

Zelim Bakaev est un DJ et artiste pop basé à Moscou. Ne cachant pas son homosexualité, il a été arrêté dans le cadre d’une opération de répression contre les personnes LGBTI alors qu’il se rendait au mariage de sa sœur suite à une visite en Tchétchénie. Il a été vu pour la dernière fois entre les mains de représentants du gouvernement en août 2017, et n’a été ni vu ni entendu depuis lors. Des rapports récents insinuent qu’il a été torturé et assassiné. Vous pouvez en savoir plus sur l’affaire Zelim et agir ici.

Shyma est une musicienne égyptienne qui purge actuellement une peine d’emprisonnement de deux ans pour avoir publié un clip vidéo sur YouTube. La vidéo sexuellement suggestive mettait en scène l’artiste mangeant une banane. La sévérité de la punition qui s’ensuivit est caractéristique de l’emprise étendue des autorités égyptiennes sur la musique – et plus spécifiquement les femmes dans la musique. Sherine Abdel Wahhab est en procès pour avoir fait une blague sur les risques pour la santé des gens de boire l’eau du Nil, après qu’un fan lui ait demandé de jouer sa chanson « Have You Never Drank the Nile’s Water? » sur scène.

Nous sommes fiers d’être aux côtés de Freemuse pour sensibiliser le public à ces affaires. Vous pouvez changer les choses en faisant un don à Freemuse. Freemuse invite également les sympathisants à tenir une feuille de papier et à compléter la phrase « La musique me rend ____ » avec vos propres mots. Utilisez le hashtag #musicfreedomday2018.

Jetez un coup d’œil à la liste de lecture Spotify de Freemuse qui met en avant les musiciens menacés.

Le soutien de Sonos à Freemuse fait suite à notre programme Listen Better, qui soutient stratégiquement les acteurs du changement en première ligne dans le secteur de la musique et de la culture du son. Précisons que nous utilisons notre argent, nos produits, nos espaces et notre temps dans le cadre de cette démarche.

Ce message est également disponible en: en en-gb da sv no